De rencontres et de découvertes

La première rencontre, Annachiara.

Elle, volontaire dans un projet de permaculture en Croatie.

Moi, Malik, volontaire dans un projet centré sur la jeunesse en Albanie.

Ensemble nous découvrirons une petite partie des Balkans.

Curieux de tout et amoureux de la nature, j’aime faire attention à l’environnement et donc à ce que

je met dans mon assiette.

Lorsque Anna, à son retour en Italie, me présente le lieu d’où j’écris en ce moment je suis décidé à

la rejoindre le plus vite possible.

J’arrive donc en Sicile à deux mois de la fin de mon volontariat.

Nouvelle rencontre, celle du groupe avec lequel je vit depuis un mois maintenant : Roberto, Cathy

et Giacomo. Un très bon groupe, des sourires, du travail et de la bonne humeur.

J’air surtout découvert un nouveau mode de vie. Roberto est producteur d’agrumes, de bananes

(j’adore les bananes !) et de quelques autres fruits et légumes

Cette production, en plus d’être bio et respectueuse de l’environnement, est sociale et solidaire.

En effet Roberto est le créateur d’une coopérative de producteurs siciliens vendant leurs produits

en circuit court (un intermédiaire maximum). Ils peuvent vendre ces produits jusqu’a Paris à des

groupes d’acheteurs-consommateurs.

Produits de qualités pour ces “clients-collaborateurs” et valorisant pour les producteurs.J’adore !

Le groupe est aussi engagé auprès de diverses associations Siciliennes mais j’attend d’en

découvrir plus à ce sujet.

Me voila donc ici, apprenant l’Italien, découvrant l’agri-culture, son quotidien et celui de ce groupe

dans lequel je me sent bien.

J’écris “agri-culture” car je ne découvre pas seulement le travail dans les champs de bananes,

fèves ou dans le potager. La vie ici est aussi faite de bricolage, de cuisine. Très important la

cuisine ! Des gâteaux en tout genre, des fromages (et quels fromages…), de vin, de fruit et de

légumes fantastiques. Tout est local est délicieux.

Peu ou pas de viande (ce qui m’arrange). Un poulet depuis que je suis arrivé, du jardin. Tué (sans

souffrir), plumé et vidé dans l’évier. Au moins on connait la provenance des produits, c’est à la fois

responsabilisant et satisfaisant.

De culture aussi, je vient de finir mon premier projet : L’Agroteca, une bibliothèque publique

contenant livres, DVD, plantes et graines. Construite avec des matériaux de récupération. Nous

leur avons donné une seconde vie pour apporter un peu de changement à celle des quelques

voisins. En libre service, autant pour prendre du contenu que pour en déposer.

Voisins dont j’ai eu le plaisir de faire la rencontre autour d’un excellent diner pizza multiculturel

Mustafa et sa femme Newal, originaire du Maroc et travaillant pour Roberto (excellent gâteau à

l’orange et coco)

Agata et son mari, des voisins agréable au chien un peu suicidaire (avec des gâteaux à la ricotta

de Sicile que je ne saurais que trop conseiller)

Et toujours notre super groupe.

Le second projet est la transformation d’une vieille machine agricole en sculpture de l’Hydre,

monstre mythologique.

Un mois que je suis ici à apprendre et découvrir un nouveau mode de vie que j’adore.

Plus proche de la nature et des personnes que je rencontre.

Malik H.

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *